Les sacs à main… Sale affaire !

En discutant à de multiples reprises avec mon père sur les sacs à main et notamment le non moins célèbre fourres-touts de ma mère, j’en viens à me dire que ma sœur et moi, traumatisées par la valise que se trimbale maman, nous avons opté pour l’optimisation et il est rare que nous ayons de grands sacs et pour ma part quand ils sont grands c’est que je les ai acheté quand j’avais la panoplie de la jeune mère à balader !

Je m’explique.

Maman à une tendance à avoir ce genre de sac 




Et il est plein à craquer. Je me souviens que plus jeune je l’assimilais facilement à mon sac à dos de vacances dans lequel je pouvais mettre jusqu’à 10 livres poches pour deux semaines de vacances (la Kindle a révolutionné mon existence), bref il pesait plus qu’un éléphant mort ce truc. En gros dedans elle trimballe :

  • une trousse à maquillage : je n’ai jamais compris le concept ! perso le matin je me maquille et basta c’est parti jusqu’au soir où je me démaquille. Mais maman a un souci c’est que sans rouge à lèvre elle se sent nue… Même maintenant à la retraite au fin fond de sa brousse, elle se met du rouge pour aller acheter trois pommes à Inter… bref !
  • un carnet d’adresse : Y a 10 ans encore je disais trop rien mais maintenant c’est du foutage de gueule. Mais non elle peut pas s’en défaire parce qu’en fait elle ne sait toujours pas se servir de toutes les fonctions de son téléphone portable. et le machin est renouvelé régulièrement car à force d’y fourrer post-it, cartes de resto et cie, il finit par se retrouver en lambeau. Soit !
  • un portefeuille : c’est essentiel je l’admet mais elle a tellement de truc dedans qu’à lui seul il fait le tiers du poids du sac…
  • un sac réutilisable dans sa petite pochette
  • un parapluie 
  • des mouchoirs
  • un porte monnaie : plein de monnaie qui pèse une tonne aussi
  • son portable
  • ses clés
  • son chéquier
  • et je suis sure que j’en oublie…
De tout temps pour ma part j’ai toujours limiter le contenu du sac à main car il y avait plus important à transporter. Dans deux périodes distinctes et parfois mêlées il y a des impondérables dont je ne me sépare jamais passant d’un sac à l’autre et s’adaptant du plus petit (en ce exclu la pochette pour sortir) au plus grand :


  • Une pochette contenant toute ma vie : carte d’identité, permis de conduire, carte vitale, mutuelle, des tampons, un vapo de poche de mon parfum, un gloss, un miroir, une mini pince à épiler, des pansements cars, hello kitty et spiderman (j’ai trop la touch quand je me coupe au taf), des spasfon et des cachets pour le mal de tête
Elle pas bien grosse, avouez 😉

  • Un porte monnaie avec du cash et ma CB
  • Mon téléphone, indispensable !
  • Ma Kindle – quand elle est pas dans la poche de mon manteau
  • Des mouchoirs
  • Des stylos – j’en suis dingue
  • Les clés du taf et celle de la maison
  • En semaine, mon bento pour le dej
En période apprentissage et jeune diplômée se rajoutait le bouquin – Poche, relié, pavé ou nouvelle – c’est toujours un poids mort dans le sac quand on l’a pas en main ; vive la Kindle.

En période jeune maman, des couches, des langes, des lingettes, des joujous, plus tard, des voitures, des cuillères, des lingettes, des gourdes de compote… Combien de fois je suis arrivée au taf en trouvant dans mon sac une voiture ou un camion oublié.

Mais en vrai ce que je préfère c’est quand je sors et que j’utilise un mini sac avec juste ma pièce d’identité, ma CB, mes clopes et mon téléphone. Là c’est la vraie vie !

Et toi, tu as quoi dans ton sac ?
Publicités

Le citron aime lires vos commentaires :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s