Cette année je… Rédige #3

Clairement quand j’ai découvert le thème de la semaine 3, donc la semaine dernière je savais que ce serait la merde ! J’aurai pu rédiger un courrier d’insulte aux impôts mais je pense que ça ne servirai pas ma cause. J’aurai aussi pu rédiger une lettre d’amour à Monsieur6tron mais je n’aurai pas pu la partager avec vous.

Agoaye a évoqué les rimes, j’ai pensé alexandrin mais clairement je suis nulle dans cet exercice ! Du coup j’ai pensé acrostiche et là ça me parle plus. J’en ai chier des ronds de chapeau mais j’y suis finalement arrivée ! Publié en début de semaine 4 alors que le nouveau thème est déjà sorti… et ça ne va pas être beaucoup plus simple !

Premier arrivé de fratries recomposées

On ne distingue plus le petit garçon

Un ado a pris la situation en main

Sans avertissement l’enfance a déserté ton corps

S‘il fallait s’y préparer, on n’y a clairement pas pensé

Il grandit, il mûrit, il s’assagit et se responsabilise

Nous ne sommes pas pressé que la vie en fasse un Homme

 

Sur les traces de ton frère aîné tu poursuis ton chemin

Adolescente, enfant, tu n’as pas encore fait le grand saut

Un rond de jambe et quelques grands écarts

Tu sautes les obstacles de la vie avec candeur

En quelques années je t’ai vu pousser comme une fleur des champs

Riant de tout et boudant pour un rien

Elle fait de sa vie un tourbillon d’activités

Le partage des jeux des après-midi entière avec les petits ne te décourage pas encore

La petite fille n’a pas encore laissé place à l’adoléchiante que nous voyons se profiler

Et pourtant nous te garderions bien comme tu es maintenant

 

Celle qui sera toujours la plus grande des petits (à six mois près)

Revêtue de ta cape de « commandante en chef » de toutes vos aventures

Encore enfant se voyant déjà grande

Voulant tout faire comme la Sauterelle

Et sautant dans les bras de papa à la moindre occasion

Tu oscilles entre l’envie de m’adorer et celle de me jalouser

Tourbillon de paroles, extravagances, perfectionnisme et bien d’autres encore

Elle me fait redouter l’adolescence plus que tous les autres réunis

 

Chair de ma chair, sang de mon sang

Rêveur patenté et clown avéré

Avant hier encore tu n’étais qu’un petit bébé

Pour ton bien je dois te laisser grandir

Arrêter de tout faire pour toi

Un jour il faudra bien que tu saches te débrouiller

Dire qu’un jour il faudra qu’on parle de capotes… (je vais mourir, je reviens)

 

Publicités

8 réflexions sur “Cette année je… Rédige #3

Le citron aime lires vos commentaires :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s