Le jour où j’ai découvert que ma ville était pas si nulle !

Ne vous méprenez pas j’aime ma ville et mon quartier qui vient juste de sortir de terre mais comme on est loin du centre ville c’est aussi un peu un no man’s land en terme de service, pas de pharmacie (mais deux bars), pas de médecin, un Franprix où mieux vaut que tu n’ais besoin de rien si tu veux pas être déçu.

A coté de ça la boulangerie est top, et que ce soit la crèche ou le groupe scolaire on est bien loti avec des équipes efficaces et les espaces verts sont bien entretenus.

Après comme toute ville on est pas si loin que ça des quais donc beaucoup de pollution et puis dès les beaux jours le parc est envahie le midi par les gens des bureaux des alentours et les poubelles débordent, quand les déchets ne sont pas tout simplement laissés sur l’herbe ou les bancs… Comme dirait Crapaud  » les gens sont vraiment sales ».

De mon coté, j’essaie de faire du mieux que je peux à ma mesure, je trie mes déchets, je ne jette jamais rien par terre, je fais ma lessive moi-même, je n’utilise plus d’assouplissant, je finis au fur et à mesure mes produits du commerce et les remplace par du fait maison. Cette année c’est décidé on va faire quelques plantations sur les balcons et on verra bien ce que ça donne 😉 

Là où je me dis que la ville pourrait faire des efforts c’est qu’il y a des parcs partout dans la ville mais aucun ne dispose de composteur communautaire ce que je trouve dommage mais je pense pas que la commune ni même les gens soient prêts pour ce genre de démarche et ils jetteraient n’importe quoi dedans !

Bref au hasard de mes pérégrinations sur le site de la ville (payer la cantine, le centre, trouver les papiers à fournir pour une nouvelle pièce d’identité) je suis tombée sur un truc de ouf :

Et là autant te dire que j’ai sauté sur le formulaire. C’était en janvier…

Depuis j’ai eu le temps de râler, pester, me demander s’il fallait que je renvoie un nouveau formulaire, si c’était pas du gros foutage de gueule. J’ai même envisagé d’acheter moi-même un composteur mais quand je vois le prix ça m’arrête un peu. Et vendredi dernier un appel d’un 01 40… à part l’école personne ne m’appelle d’un fixe sur le portable donc bien sure je décroche.

Miracle, c’était le service technique/propreté de la ville qui m’appelait « suite à ma demande de janvier », le 10 mars donc… Elle m’a reposé les mêmes questions auxquelles j’avais répondu dans le formulaire… Mais les faits sont là, je serai l’heureuse détentrice d’un lombricomposteur le 21 mars prochain, je devrai recevoir les vers dans une délais de 48 à 72 heures après l’envoie de ma demande. Vu le temps de mise en place et tout ça j’aurai peu de compost pour mes plantations de cet été mais je pourrai l’utiliser pour les plantations tardives de fin août début septembre.

Surtout, nous allons considérablement réduire nos déchets car en plus de déchets organiques les vers ont besoin du carton pour équilibrer leur alimentation.

 

J’ai hâte et même si je sais que Monsieur6tron sera dubitatif, je suis sure que les enfants seront enthousiastes et puis ça coûte rien alors pourquoi ne pas essayer ? Si on ne s’y tient pas il nous suffira de le rendre à la ville. Mais je suis super motivée et ça fait des mois que je me renseigne là dessus, donc y a pas de raison que ça ne le fasse pas 🙂

Publicités

Une réflexion sur “Le jour où j’ai découvert que ma ville était pas si nulle !

Le citron aime lires vos commentaires :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s