Le jour où je vois Anne Sylvestre en concert (peut-être pour la dernière fois)

60 ans de carrière et 36 ans que j’entends sa voix inimitable me bercer par ses mots justes, ses sourires et sa gouaille. Anne Sylvestre trop peu connue mais appréciée à sa juste valeur par ceux qui l’écoutent.
Car oui avec Anne il ne suffit pas d’entendre. Chaque mot est pesé, posé avec intelligence et il faut « l’écouter avec le coeur » comme elle le dit si bien.

Certains d’entre vous ne connaissent rien d’elle, d’autres connaissent ses Fabulettes, chanson pour enfant, et ceux qui comme moi ont été bercé par sa douce voix car leur maman l’adore.

Je l’ai vu trois fois en concert, à chaque fois avec maman et à chaque fois l’emotion m’étreint. 
La première fois y a 10 ans au Trianon, Sansévérino était devant nous au quatrième rang et son rire communicatif était une joie à chaque bon mot d’Anne. Car même si elle fait la gueule, elle a de la répartie et un humour pince sans rire hillarant.  
Il y 5 ans je dirai, à la Cigale, sur le coté. Quelques trous de mémoires (déjà) et l’aide du public on fait de ce concert une soirée mémorable.  
Ce vendredi, 60 ans de carrière et 83 ans, le pas moins allerte et la mémoire qui flanche mais toujours cette émotion à l’écouter et un public en osmose et tout acquis à son talent.

Je l’ai connu sur des pochettes de 33 tours usées à force d’être manipulées, les cheveux long, guitare à la main et ce regard vert, pétillant et déterminé. Je l’ai « rencontré » au Trianon, le cheveux court et acajou, la guitare et pas que en moins mais toujours ce regard profond et cette envie de donner.

Anne boit beaucoup sur scène, de l’eau, mais maman me dit toujours que dans le temps c’était du vin et je trouve ça parfaitement en adéquation avec la personne. Bonne vivante, droite dans ses bottes chaussures plates et avec un regard curieux sur le monde, l’évolution de la société.

Anne est féministe et ne s’en cache pas. Anne est gay friendly et assume ! Anne milite, se fache et mélange tout ça pour en faire de merveilleuses chansons.

Je fu bercé par Lazare et Cécile, j’ai pleuré en l’entendant en live au Trianon. J’ai frissonné de me retrouver dans les Rescapés des Fabulettes. Je m’émeut chaque fois que j’entends sa voix et écoute ses textes. 

J’espère qu’il y aura une prochaine fois… un dernier instant de grâce et d’émotion, ma main dans celle de maman, en communion pour cette artiste trop peu connue et reconnue.

Publicités

Le jour où j’ai pas pu dire non

La semaine dernière Crapaud a passé la semaine en Normandie chez ses grand-parents et a donc aussi passé une journée chez maman avec ses cousines er ilq ont été à la foire de Noël de je ne sais quelle ville.

Maman nous envoie un message savoir si on est d’accord pour un poisson rouge gagné à la pêche au canard… (Vous aussi vous trouvez le lien marrant 😜). Lire la suite

Un Noël sans toi…

Je pense d’abord à tous ceux qui ont perdus un être cher cette année et dont ce sera le premier Noël sans cette personne aimée. Il y a aussi ceux qui n’ont pas ou plus de famille et ceux encore qui n’ont pas la chance d’avoir un toit sur la tête et qui comme chaque soir lutteront contre le froid plutôt que de se réchauffer le coeur et l’âme…

Et enfin il y a moi… Lire la suite

A nous les vacances normandes :)

Encore une fois cette année nos vacances en commun seront normandes. Non pas nous apprécions énormément cette région ; même si moi je l’adore, Monsieur6tron est assez réfractaire à la campagne en général. J’aurai adoré découvrir enfin la Bretagne cette année mais faute d’un véhicule ou d’un second pouvant contenir toute notre tribu, nous nous rabattons sur un coin proche de mes parents qui nous permet de ne transporter que les Poussins puisque Crapaud sera déjà sur place chez maman.

L’an dernier maman nous avait trouver un gîte sympa, pas trop loin d’eux et pas trop cher, d’autant qu’elle avait payé la moitié mais le gros hic était l’absence de réseau et d’Internet et quand on vit avec un geek autant dire que la semaine fut épique (fail) ! Lire la suite