Cup ou pas cap’

Je ne suis pas là pour te parler de cup (tasse) pour cuisiner ou de cup of tea at 5′ mais bien de la coup menstruelle. Je sais dis comme ça c’est pas super ragoutant et j’étais la première sceptique quand j’en ai entendu parler la première fois y a quelques années et que je me suis renseignée.

Mais attend ne pars pas tout de suite. Voilà deux cycles que j’en utilise une et je veux te faire mon retour sur mon expérience. Je n’ai aucun sponsor avec une marque, pas de cup à te faire gagner, juste mon ressenti à partager sur quelque chose qui me paraissait aussi désagréable à porter que dégoûtant à utiliser.

Et pourtant je le dis aujourd’hui plus que jamais, les tampons, les serviettes et autres c’est fini pour moi (enfin je suis pas sure qu’on puisse faire avec une cup pour le retour de couche, je verrai bien quand ça arrivera) !Pour te situer où se situe mon degré de dégoût des choses et bien que je ne pense pas que ce soit un bon exemple, je mets des gants en latex quand je dois toucher la viande crue ou bien c’est Monsieur6tron qui se charge de tout mettre en sac surgelé, je supporte pas le sang de la viande rouge, la viscosité du poulet, je tolère la viande hachée mais pas au point de ranger les 3 kilos de kefta en petites portions quand j’en achète.

Bref je suis une vraie « sainte-n’y-touche » sur certaines choses, comme la viande crue ou les cheveux dans la bonde de la baignoire et j’assume parfaitement et à coté de ça je n’ai aucun mal à me mettre les doigts dans les yeux pour mettre et ôter des lentilles et je dois dire que je suis assez à l’aise avec moi-même pour avoir déjà utilisé des tampons sans applicateur même si au final l’applicateur c’est plus simple, bref.

Voilà plusieurs années que je connais la cup (ou coupe menstruelle mais c’est trop long à dire et écrire) et bien que curieuse et tout ça je n’arrivais pas à me débarrasser d’a priori qui au final n’était que les propres limites que je m’imposais quand à ce que je peux tolérer ou pas (en matière de vue du sans et tout ça).

Depuis quelques mois sous l’influence d’une amie virtuelle qui prend le zéro déchet et à cœur, je tente de mon coté, dans la limite de ce que je peux faire avec les besoins que je me suis créée et ceux que je suis prête à réviser, de revoir mes méthodes de consommation. Je fais ma propre lessive ce qui du coup me revient à 5 cents la machine, je n’utilise plus de cotons jetables depuis les dernières vacances d’automne, je trie mes déchets (depuis toujours en fait vu que maman le fait aussi) et j’ai une yaourtière. Bref je tends à m’améliorer pour ne pas sur »con »sommer et au pire « con »sommer intelligemment.

Il y a quelques mois, quand la taxe dite « tampon » faisait la Une de l’actualité j’ai lu un article qui m’a interpelé et comme nous faisions attention à nos sous à ce moment là je me suis rendue compte que les protections périodiques sont juste une ruine sur une vie entière. Sachant que je suis réglée depuis 20 ans (quoi ? déjà ?) j’ai selon le calcul de l’article dépensé une moyenne de 13 500 €, même si on est d’accord les 10 premières années c’est maman qui a payé.

Certaines blogueuses couturières se sont lancées dans les serviettes lavables, moi qui ne portait pas de protection externe c’était même pas envisageable. Une autre en particulier porte une cup depuis de nombreuses années et semble vraiment très satisfaites. Alors pourquoi pas moi ?

Deux marques se tirent la bourre quand on faire une recherche, Meluna et Fleurcup. J’ai opté pour la seconde car fabriquée en France bien que j’ai révisé ce jugement quand j’ai constaté que l’envoie se fait depuis Andorre, j’ai pas bien compris mais bon la cup était payée (12,99 € pour une grande taille, les petites tailles sont pour les nullipares ou les femmes avec des menstruations faibles) et je suis tranquille pour 5 à 10 ans  et là je dois dire que c’est encore plus économique que ma lessive maison ! Avec la cup plus de soucis de mycose ou de risque du choque toxique puisqu’on la stérilise entre chaque période et qu’on la rince à l’eau savonneuse à chaque vidage (le lave main dans mes toilettes est pour le coup devenu super utile).

Afficher l'image d'origine

J’avoue que contre toute attente je me suis débrouillée comme un chef pour la mettre la première fois et par habitude j’ai voulu la vider au bout de 4 heures comme quand on change un tampon. Prem’s y avait quasi rien dedans, deuze j’ai galéré à la remettre et enfin j’ai vérifié sur le site on peut la garder 12 heures sans soucis de débordement.  Ô joie, ô miracle, plus besoin d’arpenter le bureau avec un tampon dans la main pour le changer ; je mets la cup le matin après la douche et je la vide en rentrant du taf et je suis tranquille jusqu’au lendemain matin. C’est juste génial.

Pour en revenir au côté dégoûtant du truc et bien je ne te cache pas qu’il faut être à l’aise avec son corps et connaître quelque peu son anatomie pour bien la positionner. Il existe plusieurs pliage de la cup pour son insertion chacune est libre de faire comme elle veut c’est une question de coup de main et d’habitude.

Afficher l'image d'origine

J’espère que mon expérience t’aidera à prendre une décision si tu hésite encore. Je suis dispo si tu as des questions. En tout cas, moi mon choix est fait et je ne reviendrai jamais en arrière. Si mes filles sont ouvertes à la discussions je leur en parlerai le moment venu mais je les laisserai libre de leur choix comme maman m’a laissé libre de n’utiliser que des tampons après m’avoir averti des risques que je prenais.

Je ne dirai pas que ma décision est celle que chacune doit faire mais j’économise beaucoup d’argent, du temps, je risque moins de maladie due à l’utilisation de tampons et je suis écologique puisque je ne jette plus rien 😉

Publicités

6 réflexions sur “Cup ou pas cap’

    • Ca fait bien 6/7 ans que j’en ai entendu parler la première fois donc tu vois j’ai pris le temps et puis plus j’avance en âge plus je suis confiante vis a vis de mon corps je n’aurai pas pu franchir ce cap y a encore un an 🙂

      J'aime

  1. La cup c’est la vie!
    J’ai eu mon cup 8 ans avant ma gorssesse. Après ma grossesse j’ai attaqué le FLI et maintenant je n’utilise ma cup que quand mes règles tombent pendant des mariages car je ne vais pas au WC quand je suis en reportage mariage!

    J'aime

Le citron aime lires vos commentaires :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s